Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

JOURNEE ITERNATIONAL DE LUTTE POUR LES DROITS DES FEMMES

Publié le par Lesbiennes Cameroun

En cette journée de LUTTE pour les DROITS des femmeS, le capitalisme et le patriarcat invisibilisent nos luttes, les discriminations que nous subissons, et les ...femmes qui se sont battues pour nos droits.
Au lieu d'être une journée de lutte et de commémoration des luttes passées, ça a été perverti en cette immonde récupération commerciale et misogyne "journée de la fâââme" où on nous renvoie au classique "sois belle et tais-toi" en nous offrant des réductions sur les strings et le maquillage au lieu de parler des luttes pour nos droits !!!

Voici ce qu'on aurait besoin d'entendre le 8 mars :

En France, une femme est payée en moyenne 26% de moins qu'un homme.
100% des femmes ont déjà été victimes de harcèlement dans les transports et dans la rue.
La grande majorité des tâches ménagères sont accomplies par les femmes.
Seuls 1% des enfants (hors famille mono parentale) portent le nom de leur mère.
Les femmes payent la taxe rose : les déos, rasoirs, mousse à raser, coupes de cheveux, etc... sont plus chers pour les femmes, sans aucune justification. Même les jouets roses sont plus chers que les jouets bleus.
Un homme qui a plein de conquêtes est un Don Juan. Une femme qui a plein de conquêtes est une salope.
Les femmes sont toujours jugées sur leur apparence. Qui n'a jamais entendu dire que telle femme s'habillait comme une pute ?
L'immense majorité des victimes de viols sont les femmes (et les enfants).
L'immense majorité des victimes de violences conjugales sont les femmes.
Le masculin l'emporte sur le féminin. Même s'il y a un homme et 1000 femmes.
On parle toujours de "chef de famille" et de "l'heure des mamans".
On parle toujours de "droits de l'homme", alors que dans les autres pays, on parle de "droits humains".
Le plafond de verre empêche les femmes d'accéder aux postes à responsabilité.
Se battre/pleurer/jouer/courir "comme une fille" est péjoratif.
Dans les livres scolaires et dans les livres pour enfants, les femmes sont toujours représentées à l'intérieur et faisant des tâches domestiques, alors que les hommes sont dehors et travaillent.
Les femmes sont hypersexualisées dans les pubs, les films, les magazines, les clips, sur le net, au salon de l'auto... partout. Elles sont réduites à leur corps.
Les injonctions à la minceur et à la beauté (à des critères qui n'existent pas dans la nature) sont partout.
Le sport féminin n'est pas diffusé à la télé, par contre, il y a les concours de miss...
Les hommes ont le droit de se montrer torse nu dans certains lieux, y compris sur FB. Les femmes non. Même quand on allaite en public on se prend des remarques. Par contre des seins pornifiés pour vendre tout et n'importe quoi, ça ne pose pas de problème.
Les métiers les plus haut placés sont occupés majoritairement par des hommes, et les métiers moins valorisants par des femmes (directeur/secrétaire, chirurgien/infirmière, etc.)
La contraception n'est gérée que par les femmes, comme si on tombait enceinte sans sperme.
On élève les femmes à avoir peur, à se soumettre et à être passives en cas d'agression. On leur apprend à ne pas être violée, plutôt que d'apprendre aux hommes à ne pas violer.
Quand une femme est violée, la majorité des gens cherchent à la culpabiliser (elle avait bu, elle n'avait qu'à as sortir seule, sa jupe était trop courte, etc...), alors qu'en fait, le seul responsable d'un viol, c'est le violeur.
Une chanson d'Orelsan misogyne est diffusée partout (Saint Valentin) et la parodie de cette chanson par des féministes est censurée ! Alors qu'elle imite exactement celle d'Orelsan. Quand c'est des femmes, ça ne passe pas.
Dans les restos étoilés, on présente une carte sans prix aux femmes et une carte avec prix aux hommes, comme si les femmes ne gagnaient pas leur vie.
Parmi les hommes qui invitent une femme au resto, il y en a beaucoup qui estiment que cette femme leur doit du sexe en échange (culture du viol).
Les femmes ne se permettent pas d'interpeller des inconnus dans la rue pour leur dire qu'ils sont charmant... et les traiter de gigolos quand ceux-ci ne répondent pas. Les femmes subissent ces agressions tous les jours.
Dans le monde, des milliers de filles sont mutilées sexuellement, mariées de force, et le viol est une arme de guerre.

Ma liste est très loin d'être exhaustive.
C'est juste une réaction à chaud après qu'on m'a dit qu'on avait déjà l'égalité.

Pour résumer, en patriarquie, les femmes sont bonnes à 3 choses :
- être belles, être des objets sexuels.
- faire des bébés, être des mères parfaites
- faire la bonniche

Nous vivons dans une société patriarcale, où la domination masculine est parfaitement institutionnalisée. Elle l'est tellement que le sexisme est invisible pour la plupart des gens ! Le sexisme et la domination masculine sont devenu-e-s la norme. C'est encore ça le pire !

Donc non, nous n'avons pas l'égalité... et nous en sommes encore très loin !

Publié dans EVENEMENT

Partager cet article

Repost 0

Patriarcat sauvage

Publié le par Lesbiennes Cameroun

Extrait de la Contrainte à l'Hétérosexualité d'Adrienne Rich:

"Ce qui constitue l’identité masculine, patriarcale, est de pénétrer une femme, est d’être le pénétrant, celui qui est dessus. Tout le rapport au monde des hommes est basé sur la pénétration, la colonisation d’autrui, du monde de l’univers – l’univers autre étant considéré femme. Ce qui constitue la fonction des femmes dans le patriarcat (car ce n’est pas une identité dans le sens où ça ne permet pas d’être sujet, au contraire c’est un anéantissement du sujet) c’est d’être pénétrée par un homme, de lui servir de réceptacle creuse pour le produit de son sperme."

(photo du lynchage d'une femme faussement accusée d'avoir blasphémé un livre Saint)

Partager cet article

Repost 0

Bonsoir les filles N'oubliez pas le rendez vous du 6 mars 2016 selon le

Publié le par Lesbiennes Cameroun

Bonsoir les filles N'oubliez pas le rendez vous du 6 mars 2016 selon le programme suivant; 1- 8h30 match de hand ball 2- Table ronde 14h30 au siège a Bali 3- Buffet 16h 4- 18h prestations artistiques et piste libre soyez nombreuses

Partager cet article

Repost 0

Insolite : Bagarre entre deux filles pour une lesbienne polygame

Publié le par Lesbiennes Cameroun

Bagarre
Bagarre

Deux filles se sont sévèrement battues à cause de l’amour que chacune d’elle porte pour une autre fille. Un triangle amoureux entre lesbiennes qui a mal tourné à cause de la jalousie. De la polygamie entre lesbiennes.

C’est dans un commissariat du quartier Ngoyo à Pointe -Noire que les trois filles ont fini leur altercation face au commissaire, lequel dépassé par cette histoire a tenté de ramener les protagonistes à la raison, lui qui est prédicateur dans son temps libre. Celle qui serait « l’homme » s’appellerait Flore ou Fafa pour les intimes maintenait une relation sentimentale officielle avec Vero, sous un même toit.Les deux filles sont joueuses dans une équipe de football féminin qui s’entraîne au quartier OCH.

Cette relation daterait de deux ans, et à en croire les déclarations de Vero, tout allait bien entre elles avant une troisième n’apparaisse dans leur vie. Cette troisième personne serait Solange,la maîtresse de Fafa, serveuse dans un VIP à Ngoyo où l’altercation a eu lieu. Après avoir mené des enquêtes, Vero aurait découvert que son « homme » Fafa la trompait avec une autre,d’où ses absences répétées à la maison.

Alertée par une amie sur la présence de Fafa dans le VIP où travaille Solange, sa rivale, Vero a débarqué sur les lieux où elle les a surpris dans une position compromettante. Jalousie oblige,elle s’est balancée sur sa rivale qui ne s’est pas laissée faire non plus. Deux agents de police qui rodaient dans les environs ont intervenu et éconduits les trois amoureuses au commissariat; où même le commissaire a eu du mal à les calmer. « je suis habitué à régler les scènes de ménage du quartier, mais c’est la première fois que je gère celle des lesbiennes » a susurré le policier, avant de les inviter à adopter la Bible comme livre de référence.

Malgré l’insistance des agents à voir les trois lesbiennes êtres mises en garde à vue, le commissaire,après un peu plus d’une heure de conseils, les a laisser libres.

Publié dans Insolites

Partager cet article

Repost 0

OSONS EN PARLER

Publié le par Lesbiennes Cameroun

Bonsoir les filles!

Suite aux préparatifs de la fête des femmes en Mars( pas forcement le 08 mars) nous avons entre autre comme projet:
- une rencontre sportive (handball)
- un mini débat sur un thème qui vous sera communiqué ultérieurement
- Une soirée
Pour cette raison nous vous invitons massivement à prendre parts aux réunions qui se tiennent tous les weekend au siege pour en parler. L'avis de chacune est la bienvenue notons que le panel sera constitué d'homophobes majoritairement cela dit vous devez assistez pour dire ce que vous pensez. Pour l'occasion nous avons également pensé à inviter toutes celles qui nous soutiennent via skype ou elles serons connecté en direct et pourrons contribuer via la vidéo conférence qui sera projeté pour tous.
Nous avons donc 40 jours pour mettre tout à jour allant des invitations à l'organisation. Cette année nous vous laissons donc le soin de vous impliquer grandement dans cette évènement.
Pour tout information veuillez nous contacter inbox svp que tout soit fixé dans les délais.
Nous comptons sur l'apport de tout le monde svp allant des sportives aux cuisinières aidez nous à réussir notre journée.
NB: Dans le soucis de prendre en compte la sécurité de tout le monde, le nombre de place sera limité. Merci de votre bonne compréhension.

Publié dans EVENEMENT

Partager cet article

Repost 0

Joyeuse Anniversaire Me Alice Nkom

Publié le par Lesbiennes Cameroun

Joyeuse Anniversaire Me Alice Nkom

LE 14 janvier 1945, rappelle de nombreux évènements historiques à l'instar de des Soviétiques qui libèrent Lucenec dans l’est, en Grèce un cessez-le-feu est conclu entre le gouvernement britannique et les communistes de l’organisation ELAS. Les communistes sont d’accord pour libérer tous les otages à l’exception de ceux accusés de collaboration.
par contre nous commémorons la naissance dans la région littoral du Cameroun d'une fille au parcours exceptionnel. Cette enfant aura une enfance normale mais ne tardera pas a affirmer très tôt ses positions irréfutables. C'est ainsi qu'elle sera première femme avocate au barreau de Douala en 1969! Son gout démesuré pour la justice et l'égalité la conduira en 2012 à être sacrée « Africaine de l'année » par le New Yorker. En 2013, elle obtient le premier acquittement de deux jeunes homosexuels dans un pays où la pénalisation de l'homosexualité existe depuis 1972, la même année elle est Lauréat du Prix Amnesty des droits de l’homme.
Comment passeras t-elle inaperçue? affectueusement appelée MOM par la communauté et nombreux proches, nous saisissons cette occasion MOM chérie pour te dire JOYEUSE ANNIVERSAIRE mais surtout merci pour tout ce dont tu fait pour nous. Que le tout puissant te protège, veille sur toi afin que tu puisse nous mettre a jour dans ce système infernal dont toi seul par ta franchise à le secret de destruction. L’avocate s’est vu décerner par Amnesty International, en Allemagne, le Prix des droits de l’homme 2014 pour son engagement, « Alice Nkom est une femme courageuse qui se mobilise pour les droits de l’homme. Elle est un modèle pour les activistes de toute l’Afrique », a souligné Selmin Çalışkan, la Secrétaire générale de l’organisation en Allemagne.

Partager cet article

Repost 0

Quand le talent explose au grand jour

Publié le par Lesbiennes Cameroun

Gaelle & Gabrielle
Gaelle & Gabrielle

1- Gaëlle Déborah Enganamouit vient de rentrer définitivement dans l’histoire du football. La jeune dame de 23 ans a été élue, presque sans surprise, footballeuse africaine de l’année 2015. Une grande première pour une Camerounaise, la consécration pour la native du quartier Elig-Edzoa à Yaoundé.

Le sacre d’Enganamouit fait l’unanimité, tant la joueuse a illuminé la planète football de son talent au cours des 12 derniers mois. Un peu nonchalante à la démarche, l’athlète n’éprouve aucune difficulté à déployer son 1m71, pour faire mal aux défenses adverses sur un terrain. Elle est l’une des principales artisanes de la brillante prestation des Lionnes Indomptables lors de la coupe du monde au Canada en Juin.

Son sens du dribble, l’intelligence du jeu, sa puissance et sa rapidité ont aidé le Cameroun à se hisser en 8è de finales du mondial, pour la toute première participation en phase finale. Celle qui se fait appeler « Samuel Eto’o au féminin » a marqué les esprits grâce à son triplé lors du match contre l’équateur, remporté par le Cameroun (6-0). Un exploit réalisé le 9 juin 2015, le jour de son anniversaire. « Cette date m’a toujours portée bonheur », disait-elle alors après la rencontre.

Son talent a quelque fois été préjudiciable aux Lionnes Indomptables. Performante en club, Gaëlle Enganamouit s’est très souvent vu refuser la libération pour venir en équipe nationale. L’ancienne joueuse de Loréma de Yaoundé a de ce fait, manqué les éliminatoires pour les Jeux olympiques et la phase finale des Jeux africains. Si pour la deuxième compétition le Cameroun a atteint la finale, les Lionnes ont en revanche été éliminées des prochains JO.

Presque normal, pourrait-on dire, pour son club employeur, Eskilstuna United DFF, de refuser de la libérer. En championnat suédois, la Camerounaise a inscrit l’impressionnante moyenne de 18 buts en 22 matchs de championnat. Ce qui lui a valu le titre de « soulier d’or » de ce championnat, parmi les plus compétitifs au monde.

Pour la saison 2016, la joueuse qui a signé avec la marque allemande Puma, va affronter un nouveau défi. Jouer la champion’s league avec Malmö Fc, la meilleure équipe du championnat suédois, avec laquelle elle s’est engagée en fin de saison pour 2 ans.

Enganamouit est la cadette d’une famille de 9 enfants. Après ses débuts dans le TKC de Yaoundé alors qu’elle avait à peine 11 ans, elle s’engage avec Loréma. De 2011 à 2013 elle évolue avec le club serbe de Spartak Subotica. L’année d’après, elle signe à Eskilstuna United Dff, formation avec laquelle la footballeuse a montré la pleine mesure de son talent.

Aucun doute qu’elle va continuer à briller comme elle l’a fait partout où elle est passée depuis 2004 lorsqu’elle commençait sa carrière

Le sacre d’Enganamouit fait l’unanimité, tant la joueuse a illuminé la planète football de son talent au cours des 12 derniers mois. Un peu nonchalante à la démarche, l’athlète n’éprouve aucune difficulté à déployer son 1m71, pour faire mal aux défenses adverses sur un terrain. Elle est l’une des principales artisanes de la brillante prestation des Lionnes Indomptables lors de la coupe du monde au Canada en Juin.

Son sens du dribble, l’intelligence du jeu, sa puissance et sa rapidité ont aidé le Cameroun à se hisser en 8è de finales du mondial, pour la toute première participation en phase finale. Celle qui se fait appeler « Samuel Eto’o au féminin » a marqué les esprits grâce à son triplé lors du match contre l’Equateur, remporté par le Cameroun (6-0). Un exploit réalisé le 9 juin 2015, le jour de son anniversaire. « Cette date m’a toujours portée bonheur », disait-elle alors après la rencontre.

Son talent a quelque fois été préjudiciable aux Lionnes Indomptables. Performante en club, Gaëlle Enganamouit s’est très souvent vu refuser la libération pour venir en équipe nationale. L’ancienne joueuse de Loréma de Yaoundé a de ce fait, manqué les éliminatoires pour les Jeux olympiques et la phase finale des Jeux africains. Si pour la deuxième compétition le Cameroun a atteint la finale, les Lionnes ont en revanche été éliminées des prochains JO.

Presque normal, pourrait-on dire, pour son club employeur, Eskilstuna United DFF, de refuser de la libérer. En championnat suédois, la Camerounaise a inscrit l’impressionnante moyenne de 18 buts en 22 matchs de championnat. Ce qui lui a valu le titre de « soulier d’or » de ce championnat, parmi les plus compétitifs au monde.

Pour la saison 2016, la joueuse qui a signé avec la marque allemande Puma, va affronter un nouveau défi. Jouer la champion’s league avec Malmö Fc, la meilleure équipe du championnat suédois, avec laquelle elle s’est engagée en fin de saison pour 2 ans.

Enganamouit est la cadette d’une famille de 9 enfants. Après ses débuts dans le TKC de Yaoundé alors qu’elle avait à peine 11 ans, elle s’engage avec Loréma. De 2011 à 2013 elle évolue avec le club serbe de Spartak Subotica. L’année d’après, elle signe à Eskilstuna United Dff, formation avec laquelle la footballeuse a montré la pleine mesure de son talent.

Aucun doute qu’elle va continuer à briller comme elle l’a fait partout où elle est passée depuis 2004 lorsqu’elle commençait sa carrière.

2- Gabrielle Aboudi Onguéné est née le 25 février 1989 à Douala, ville portuaire et capitale économique du Cameroun.

Elle fait ses débuts au Gondicam, club de Yabassi à Douala1. Repérée lors d'un match avec son club par des dirigeants du Canon de Yaoundé filles, elle intègre ce dernier en 2005.

Elle intègre le club des Louves Minproff de Yaoundé en 20063. Au sein du club de la capitale camerounaise, elle remporte le championnat de football féminin en 2009, 2010 et 2011, ainsi que deux Coupes du Cameroun en 2010 et 2011.

En octobre 2014, elle cumule 23 sélections et 9 buts en équipe nationale du Cameroun.

Publié dans Sport Au féminin

Partager cet article

Repost 0

Les religieux se mèlent à l'homopgobie au Cameroun. Quel gachis!!!

Publié le par Lesbiennes Cameroun

« une tolérance zéro » contre l’homosexualité
« une tolérance zéro » contre l’homosexualité

Bonjour les filles

Les évêques du Cameroun prescrivent la « zéro tolérance » contre l’homosexualité

par: APA publié le : 12/01/2016 à 14:43 UTC 92 vues dans : Afrique

Dans un pays ou la religion catholique est prédominante, voici ce qui ressort du conclave de nos chers dirigeants sensés prôner l'amour, la paix et la tolérance. De qui se moque t-on à la fin? Pas des homosexuels en tout cas, vu que nous sommes tous conscients des efforts fournis par ces derniers pour la bonne marche de nos églises et ceci apprécié par nos bourreaux!
  1. Les évêques du Cameroun actuellement réunis à Batouri dans la région de l’Est dans le cadre de leur séminaire annuel, ont réaffirmé leur position et celle de l’Eglise -catholique appelant à « une tolérance zéro » contre l’homosexualité.
  2. Dans une position unanime et « sans équivoque », les prélats réunis au sein de la Conférence épiscopale nationale du Cameroun (CENC) appellent les « fidèles catholiques et tous les hommes épris de bonne moralité, à barrer la voie à l’homosexualité ».
  3. Et pour cause, « cette chose abominable et contre-nature » constitue une menace pour l’éclosion sociale, pourtant « il ne faut pas admettre la destruction de la cellule familiale qui est le socle de la société ».
  4. Pour le président de la CENC et archevêque métropolitain de Douala Mgr Samuel Kleda, « le mariage repose sur l’union légale entre un homme et une femme ».
  5. Aussi, les évêques ont-ils réitéré, leur position au sujet « du respect de la famille dans ses fondements ».
  6. Dans cette perspective, ils ont rappelé qu’au Cameroun, en plus de la morale qui condamne l’homosexualité, l’union des êtres humains de même sexe est interdite et réprimée par la loi, en l’occurrence, le code pénal qui prévoit des peines d’emprisonnement fermes pour des personnes reconnues coupables d’homosexualité.

Partager cet article

Repost 0

Affaire du documentaire de France 24 sur l’homosexualité : Issa Tchiroma Bakary donne la position du gouvernement

Publié le par Lesbienne

L’homosexualité est réprimée par l’article 347 bis du code pénal camerounais et punie d’un emprisonnement de 6 mois à 5 ans et d’une amende de 20.000 Fcfa à 200.000 Fcfa a déclaré le ministre de la communication Issa Tchiroma Bakary lors d’une conférence de presse, donnée hier jeudi 23 janvier 2014 dans la salle des conférences de son département ministériel.

Tout serait parti du décès d’un certain homosexuel nommé Roger Jean-Claude Mbédé, le 10 janvier dernier. La chaine française France 24 saisira cette odieuse pratique au bon et se fera l’outrecuidance de monter à leur guise de diffuser un documentaire taillé à sa mesure dans lequel, l’Etat camerounais est présenté comme une pire dictature dans laquelle aucun droit de l’homme ne serait respecté. Pour la chaîne France 24, cet état de chose est une preuve de harcèlement, voire des meurtres des homosexuels au Cameroun. Faux ! a-t-il martelé. La preuve en est, « De nombreux homosexuels notoirement connus, vivent et circulent en toute liberté au Cameroun sans qu’ils ne soient systématiquement poursuivis devant les cours de tribunaux de la République » continuera-t-il.

Pourquoi donc l’acharnement tant décrié ?

Les lobbies homosexuels étalés à travers le monde veulent imposer au Cameroun cet acte odieux que même l’Organisation Mondiale de la Santé jusqu’en 1990 classait dans le registre des maladies mentales. Alors d’où vient-il donc aujourd’hui que le Cameroun soit la cible de cette chose-là ? Des cercles exotériques tapis dans l’ombre pensent faire du Cameroun la cible de cet acte d’anthropophagie teinté d’un impérialisme spirituel. L’Africain encore moins le camerounais normal ne saurait recevoir cet acte ignoble comme une valeur humaine. L’on comprend sans ambages que cet acharnement découlerait d’une intention visiblement dévoilé de voir le Cameroun à feu et à sang comme d’autres pays. Même les statistiques sur le plan mondial montre à suffisance que l’homosexualité reste encore une pratique non accepté. Soit 78 pays dans le monde rejettent à bloc cette chose-là. 10 d’entre eux soumettent tout contrevenant à la peine capitale. Même les Etats Unis ne reconnaissent cette chose-là qu’à 17 Etats sur 50 ! Non ! France 24, Rfi et autres, le Cameroun reste et demeure un pays intègre où la cellule familiale reste sacrée et où seul le mot « couple » trouve toute sa signification. La préoccupation qui taraude tout de suite l’esprit des camerounais est d’imposer aussi aux français la polygamie propre à nos us et coutumes. Nous ne voulons pas de cette pratique machiavéliquement anthropophage, faisant souffrir à bloc les popotins des Africains. Le Cameroun reste ferme et n’entend pas céder à ce chantage que veulent nous administrer les lobbies sataniques occidentaux. Les enfants qu’ils comptent même adopter proviendront de quel géniteur tant il est vrai que l’homosexualité ne favorise pas une quelconque fécondation. En tout cas si cette pratique tend à perpétrer la race. On dit chez nous que vous avez tapé à côté. Le Camerounais provient d’un accouplement bien asséné d’un couple homme-femme si cela vaut la peine d’être rappelé, qui procréé en toute aisance et gaité tel que prescrit par la volonté divine. Allez trouver vos adeptes ailleurs. Le Cameroun est un Etat souverain et partant en a mieux à faire. Donc ne nous distrayez pas avec des sujets aussi insignifiants et non avenants. Ceux qui par pure satanisme, auraient fait de cette pratique un fonds de commerce doivent dès lors, comprendre que le Cameroun leur est une destination périlleuse.

Issa Tchiroma

Issa Tchiroma

Publié dans Politique

Partager cet article

Repost 0

Les filles notre condition est inquiétante Suite a de nombreux actes de

Publié le par Lesbienne

Les filles notre condition est inquiétante Suite a de nombreux actes de barbaries que nous subissons, certaines sont déprimées, et cela ne peut en rien nous aider. Certes c'est difficile mais nous devons absolument rester debout afin que les choses bougent. Nous avons enregistre 2 cas de viols dans les quartiers New bell et Kolmondo ici a Douala il y a 1 mois jour pour jour, les violeurs se sont contentes de les menacer de sales lesbiennes les fichiants afin que leur plainte ne puisse aboutir, car disaient ils on les inculpera d’homosexualité et elles seront emprisonnées. Prise de panique, aucune n'a porte plainte et nous a implore de garder le secret. Les filles apprenons a revendiquer nos droits. Le cameroun est un pays de droits et nous avons la chance que Me Alice Nkom soit la pour nous. Mais des personnes comme elle ne peuvent nous aider que si nous voulons nous faire aider. Prenons notre courage et mettons a jour ces fléaux qui nous rendent la vie impossible au quotidien. Merci

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 5 6 > >>